Quelques conseils sur la consommation d’alcool

La plupart des gens aiment boire quelques verres ou de la bière à toute occasion. Vous aussi, vous êtes de ceux qui pensent qu’avec l’alcool, la fête est plus folle ? Cependant, la consommation excessive d’alcool engendre des risques pour la santé. Afin de la préserver, découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur la consommation d’alcool.

Ce qui se passe dans l’organisme quand on boit de l’alcool

Une fois intégré, l’alcool passe très vite dans le sang par imbibition au niveau de l’intestin grêle. La concentration de l’alcool atteint son pic maximum au bout de 45 minutes s’il est consommé à jeun et au bout de 90 minutes s’il est consommé au cours d’un repas. Après, il est transporté dans tous l’organisme, et notamment dans le cerveau en quelques minutes. La vue, l’odorat et même la conscience de la personne se modifient en fonction du taux d’alcoolémie dans leur corps.

L’élimination de l’alcool est en majorité effectuée par le foie, même si les reins, les poumons et la salive jouent également un rôle prépondérant. Lorsque les boissons alcoolisées sont ingérées dans le métabolisme, elles agissent directement sur le cerveau et modifient les perceptions de la personne. Si la dose d’alcool dans le corps est relativement faible, cela produit un état d’ébriété, voire d’excitation. Mais si une grande quantité d’alcool est bue, cela provoque l’ivresse et peut conduire jusqu’au coma éthylique.

Les risques encourus

Bien sûr, la consommation quotidienne d’alcool provoque des dégâts pour votre santé. Ce n’est pas pour rien que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autres grandes institutions liées à la santé publique recommandent toutes de boire avec modération. La dépendance à l’alcool risque de développer de nombreuses maladies, des cancers à l’hypertension artérielle, en passant par les maladies cardiovasculaires. Chaque type d’alcool de l’éthanol, un élément cancérigène qu’il ne faut pas ingérer en trop grande quantité. Il peut souvent développer un cancer du foie ou un cancer du sein. Par ailleurs, le foie peut également être endommagé, ce qui vous expose à la cirrhose. Une maladie qui peut être irréversible si une transplantation et des soins médicaux appropriés ne sont pas immédiatement suivis.

Boire avec modération : oui, mais comment ?

D’emblée, il existe certaines pratiques qui permettent de limiter les effets néfastes de l’alcool sur votre métabolisme. L’alcool ne permet en aucun cas de calmer la soif. Si vous projetez de boire un verre à une heure donnée, assurez-vous de calmer votre faim d’abord. En buvant, gommez les effets de l’alcool avec une boisson non alcoolisée. Ne mélangez pas l’alcool et la boisson gazeuse dans un même verre, car c’est le principal ennemi de votre foie et de vos reins. Fixez-vous une quantité maximale, sinon une heure maximale pour vous arrêter. De cette manière, vous ne tomberez pas dans la dépendance alcoolique. Pour accompagner un verre de vin, l’eau est votre meilleur allié. Si boire un peu d’alcool après le travail est devenu une habitude chez vous, vous pouvez la remplacer par un bon plat ou un simple café. Cela paraît difficile au début, mais ce n’est pas impossible.

02-05-2022 14:34:09 3 Error dans la classe cache::insertOrUpdate : SQLSTATE[25006]: Read only sql transaction: 1792 Cannot execute statement in a READ ONLY transaction. links-insertion.php:89:stocke(fbcad38b17d221467ac07833800e871b,43200,) cache.php:103:insertOrUpdate() cache.php:78:ecrireLog()